Le décès de Kivilev à Paris-Nice a accéléré la prise de décisions

AIGLE L'Union cycliste internationale (UCI) va étendre aux coureurs professionnels l'obligation de porter un casque de protection, a-t-on appris vendredi de source officielle. Cette mesure sera appliquée dans un délai très proche.

Jusqu'à présent, le port du casque était seulement recommandé par l'UCI pour les coureurs de l'élite mais était néanmoins obligatoire dans certains pays dont la Belgique. Cette décision intervient moins d'un mois après le décès du coureur kazakh Andrei Kivilev, qui est tombé le 11 mars dans la 2e étape de Paris-Nice et est décédé le lendemain à Saint-Etienne. Le médecin de l'équipe de Kivilev (Cofidis), le Dr Jean-Jacques Menuet, avait alors déclaré que les lésions auraient été moins importantes si le coureur avait porté un casque. "Mes confrères médecins d'équipes seront d'accord avec moi sur le port obligatoire du casque", avait ajouté le Dr Menuet.

Plusieurs voix, entre autres celle du directeur du Tour de France Jean-Marie Leblanc, s'étaient élevées pour demander également une modification du règlement allant dans le sens de l'obligation. "L'UCI, partageant la résolution adoptée par le comité directeur du CPA (association des coureurs), confirme sa volonté d'étendre l'obligation du port du casque aux coureurs professionnels. Les aspects réglementaires de cette initiative (sanctions pécuniaires, pertes de points UCI ou autres) sont actuellement à l'étude", a annoncé la fédération internationale dans un communiqué.

L'UCI n'a pas précisé la date exacte de l'application de cette décision. Tout juste peut-on estimer qu'elle sera exécutée dans les prochaines semaines, avant le départ du Tour d'Italie (10 mai).