C’est un coup dur pour les jeunes organisateurs de la DH Famenne Ardenne Classic. Un an après avoir dû annuler leur quatrième édition parce que Liège-Bastogne-Liège avait été reportée le jour de leur épreuve, l’histoire se répète.

Cette fois, c’est Paris-Roubaix qui tombe (pardon, qui écrase) la course wallonne. "Pour nous, c’est la douche froide", déplore Laurent Mars, du comité d’organisation. "Nous travaillons depuis des mois sur notre épreuve. Pour motiver nos troupes, après le coup dur de l’an passé. Pour avoir un beau plateau, que nous aurions dû avoir : nous avions six équipes World Tour annoncées… Et là, ça recommence. Vu le contexte actuel, il y a plus grave dans la vie, nous ne sommes pas à l’hôpital, mais ça fait quand même mal…"

Laurent Mars et son comité doivent digérer la nouvelle. "Nous aurons une visioconférence la semaine prochaine avec Tom Van Damme, le président de la Fédération belge", explique-t-il. "On verra ce qu’il en sortira. Mais pour nous, à Marche-en-Famenne, avec les commerces, nous ne pouvons organiser l’épreuve qu’un dimanche. Dans un calendrier de fin de saison surchargé, car il y a aussi le 3 octobre le tour de Munster, celui de Croatie, celui de Vendée et le GP Beghelli…"

Ce report va aussi toucher l’Eurométropole Tour, prévu la veille, le samedi 2 octobre.