N’y voyez aucun signe, mais dimanche, Sven Vanthourenhout suivra Wout Van Aert, tandis que Serge Pauwels sera dans la voiture derrière Remco Evenepoel.

"C’était impossible pour Sven de suivre les deux", dit l’ancien coureur, devenu cette saison coach du développement à la fédération. "Je connais Remco assez bien et son entraîneur, Koen (Pelgrim), qui a été aussi mon entraîneur. Je connais bien la région aussi (il vit au Coq), le parcours est fait de longues lignes droites, il n’est pas du tout technique avec, au maximum, cinq vrais virages (sur 43,3 kilomètres). Remco a fait un bon chrono à Trento, mais je pense que ce chrono-ci sera meilleur pour lui car un peu plus long. J’espère qu’il aura de très bonnes jambes et qu’il va aussi bien doser ses efforts. On n’annonce pas beaucoup de vent, donc son excellent aérodynamisme ne sera pas aussi déterminant."

Van Aert a moins roulé sur sa machine de contre-la-montre qu’Evenepoel, mais ses qualités s’adaptent plus au tracé. Sven Vanthourenhout voit en tout cas ses deux sélectionnés jouer la gagne et certainement le podium.

"En l’absence de Rohan Dennis", dit le coach belge, "je pense qu’il n’y a plus que quatre candidats pour les trois médailles et parmi eux, Wout et Remco. Nous avons deux candidats au podium. Ils ont montré tous les deux ces derniers temps qu’ils sont en forme, l’un en Grande-Bretagne, l’autre à l’Euro. Ils sont prêts, aussi bien Remco que Wout."

Pourtant, celui-ci avoue être mieux armé pour le mondial en ligne.

"C’est vrai ", poursuit Sven Vanthourenhout, "il s’est moins entraîné sur son vélo de chrono que Remco. Mais, finalement, ce qui compte et est le plus important, c’est la condition. Et dans le cas de Van Aert, elle est excellente. Ok, face à Ganna et Küng, il a sans doute un petit désavantage de préparation. D’un autre côté, ce sera sans Dennis, pour je ne sais quelle raison, ni Dumoulin, qui s’est cassé le poignet, c’est un avantage, mais il reste d’autres prétendants, Bissiger, Asgreen, Cavagna… même si tous les trois n’étaient pas excellents à l’Euro. On en revient aux mêmes quatre noms…"

La possibilité que Van Aert fasse l’impasse sur le chrono n’a jamais été envisagée.

"Non", termine Vanthourenhout. "On sait que si Wout est en condition, ça suffit, il ne doit pas se préparer à 100 % pour quelque chose. Comme Mathieu, c’est un coureur exceptionnel. C’est difficile à expliquer, à l’image de Pidcock ou Pogacar également, ces gars peuvent presque tout et passer d’une chose à l’autre sans le moindre problème."