Le départ à Paris du Tour de France 2003, qui marque le centième anniversaire de la plus grande course cycliste du monde, n’est encore qu’une hypothèse, a-t-on appris mercredi auprès de la direction du Tour.

PARIS Le site de départ du Tour n’a pas été communiqué officiellement contrairement aux années précédentes lorsque les organisateurs annonçaient en janvier, au plus tard en février, le nom de la ville du Grand Départ.
«Les pourparlers ont pris du retard», a reconnu Jean-Marie Leblanc, directeur du Tour. Les réunions de travail n’ont pas véritablement commencé entre la Mairie de Paris et l’équipe d’Amaury Sport Organisation (société-mère du Tour de France), a-t-on appris de même source.

Le Tour de France, qui dévoilera le parcours de l’édition du centenaire en octobre prochain, envisage de se rendre dans les six villes visitées par la Grande Boucle lors de sa création en 1903 (Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes). Pour le Grand Départ (prologue et départ de la première étape), qui donne lieu à chaque année à une série de festivités, les organisateurs ont commencé à étudier une autre hypothèse de travail, au vu des incertitudes qui subsistent.
«Notre idée reste toutefois de partir de la capitale», a ajouté le directeur du Tour.
Le dernier départ du Tour de France à Paris date de 1963, quand Jacques Anquetil avait remporté la plus belle sans doute de ses cinq victoires devant l’Espagnol Federico Bahamontes.