Depuis le début de la journée, de nombreuses équipes annoncent leur sélection pour le prochain Tour de France (26 juin au 18 juillet). Mais la surprise reste incontestablement l'absence de Sam Bennett dans la sélection de Deceuninck-Quick Step, au profit de Mark Cavendish. Forfait pour le Tour de Belgique il y a deux semaines, Bennett n'aurait toujours pas récupéré d'une blessure au genou à l'entraînement.

Une situation qui ne réjouit pas le patron de Deceuninck-Quick Step, Patrick Lefevere. Même si Cavendish a prouvé récemment au Tour de Belgique qu'il était de retour parmi les meilleurs sprinters du monde, le forfait de Bennett reste un coup dur pour l'équipe belge. "Mark était déjà parti en Italie pour aller s'entraîner" a raconté Lefevere à Sporza, "nous avons dû le rappeler."

Au moment d'expliquer le forfait du sprinter irlandais, Lefevere s'est montré particulièrement dur, allant jusqu'à douter de la blessure de son sprinter : "Je ne peux pas prouver qu'il n'a pas mal au genou, mais je commencer de plus en plus à penser qu'il s'agit plus de la peur d'échouer que d'une douleur réelle", déclare le Belge avant de détailler, "Hier, il devait nous rejoindre en Belgique, mais il a eu des problèmes d'avion. À ce moment, tu commences à penser à tout et n'importe quoi. Il devra quand même venir. Je ne laisserai pas passer cela comme ça."

Comme l'Irlandais quittera certainement la formation belge en fin de saison, Lefevere n'est pas loin de penser que ce forfait pour le Tour y serait également lié : "Si c'est le cas, cela en dirait beaucoup sur sa personne, après tout ce que j'ai fait pour lui. Si on me traite comme cela, cela veut tout dire. Mais je ne l'exclus pas."