Le manager flandrien est revenu sur la pause que son ancien coureur a décidé d'opérer dans sa carrière après sa rupture de contrat avec l'équipe Katusha.

Marcel Kittel et l'équipe Katusha ont annoncé jeudi mettre un terme d'un commun accord, à la demande du coureur allemand, au contrat qui les unissaient encore jusqu'en décembre prochain .

Une communication surprise à laquelle Patrick Lefevere, l'ancien boss du lauréat de 14 étapes du Tour de France, a réagi.

"Marcel n'est certainement pas fini, a confié le Flandrien au site cyclingnews. Il rest à mes yeux, sur le plan athlétique, le coureur le plus rapide du peloton. Il lui faut un bon train et un environnement dans lequel il se sent bien."

Durant ses deux saisons au sein de l'équipe Quick Step, Kittel avait épinglé 25 succès. "Nous l'avons fait débuter sans pression sur le Tour de Dubaï et il s'est imposé dès son premier jour de course sous notre maillot, poursuit Lefevere. Peux-être suis-je tout simplement un manager chanceux... Car Marcel a connu des problèmes chez Giant avant de nous rejoindre puis maintenant chez Katusha. C'est un gars un peu fragile, sans quoi il ne serait pas dans cette situation actuellement."

A la question de savoir si le colosse d'Arnstadt pourrait l'intéresser une fois son break terminé, le CEO de l'équipe Deceunick-Quick Step a botté en touche. "Je viens d'apprendre la nouvelle et il est trop tôt pour parler de cela..."