Simmons et Sheffield ont apporté deux nouvelles médailles aux USA.

Lundi dernier, Quinn Simmons avait échoué à sept secondes de la médaille de bronze lors du contre-la-montre junior. L’Américain s’est bien repris, ce jeudi, pour aller chercher le titre mondial sur route. "Je n’avais pas les jambes que je voulais dans le contre-la-montre alors que j’étais vraiment motivé pour cette épreuve. J’avais quelque chose à prouver et je pense l’avoir fait", a indiqué le successeur de Remco Evenepoel après son succès.

Le coureur de 18 ans n’a pas volé sa victoire en s’imposant en solitaire avec 56 secondes d’avance sur l’Italien Alessio Martinelli et 1’33’’ sur son compatriote Magnus Sheffield. "C’était à peu près le plan. Nous ne savions pas exactement quand nous allions partir, mais nous savions que ce serait moi ou Magnus sur le circuit final. Alors je me suis lancé et cela a peut-être fonctionné un peu plus tôt que nous l’avions prévu", a expliqué Quinn Simmons.

Le coureur américain a finalement conclu au terme d’un beau travail de sa sélection. "Je ne dirais pas que je savais que je deviendrais champion du monde, mais j’avais un bon sentiment vis-à-vis de ce parcours et j’avais une équipe très forte. Tout d’abord, je tiens à remercier tous les gars. Ils étaient sur le front à partir du kilomètre zéro, Magnus a parfaitement réglé la situation et je viens de découvrir qu’il sprintait pour la troisième place. C’est donc un jour parfait pour notre nation", a détaillé le coureur de 18 ans.

Cette démonstration américaine a permis aux États-Unis de prendre la tête du tableau des médailles.