Cycling Vlaanderen ne comprend pas la communication actuelle du gouvernement fédéral et regrette le manque de perspective claire. "Lors du comité de concertation du 14 avril, il a été annoncé qu'un large assouplissement "outdoor" serait lancé le 8 mai, avec un développement des activités sportives dans un contexte organisé. À cette époque, il a également été annoncé que la consultation du 23 avril porterait, entre autres, sur le sport. Malheureusement, vendredi dernier, le comité de concertation n'a fait que reconfirmer les décisions précédentes pour le secteur de la culture et de l'événementiel, qui comprend les grandes manifestations telles que les compétitions sportives", a regretté Cycling Vlaanderen dans un communiqué.

"Dimanche dernier, un arrêté ministériel a été publié selon lequel les mesures sont d'application jusqu'au 31 mai. Les sports peuvent à nouveau être pratiqués par groupes de dix, mais malgré nos demandes répétées, il n'y a toujours pas d'explication sur le volet extérieur qui devrait commencer le 8 mai. Nos protocoles et notre plan de reprise du cyclisme non professionnel ont depuis longtemps été remis aux autorités compétentes et nous sommes prêts pour un éventuel redémarrage."

"Nous reconnaissons la difficulté de maîtriser ce virus. Et il est vrai qu'il ne peut y avoir d'élargissement général que lorsque les chiffres, notamment l'occupation en soins intensifs, le permettent. Cependant, nos athlètes, nos clubs et nos organisateurs ne comprennent plus la communication actuelle et nous regrettons qu'il n'y ait pas de perspective claire pour la jeunesse et le sport amateur. Nous demandons donc que cela soit clarifié rapidement dans les prochains jours, la prochaine consultation n'étant prévue que pour le 11 mai. Dans l'intervalle, nous sommes malheureusement contraints de laisser à l'arrêt les compétitions jeunes et amateurs jusqu'au 16 mai."