Les malades se portent de mieux en mieux et Vandenbroucke sera là, en embuscade...

BRUGES C'était la fête, déjà, hier après midi, à Bruges. Beaucoup d'amateurs de vélo s'étaient, en effet, donné rendez-vous sur la superbe Grand-Place, se mêlant ainsi aux (déjà) nombreux touristes déambulant dans la Venise du Nord, sous un soleil somme toute pas trop timide.

Du côté des Quick Step-Davitamon, la dernière incertitude a été levée. Elle concernait Tom Boonen. Le jeune coureur, n'évoluant pour l'instant qu'à 85% de ses possibilités, à cause d'un refroidissement tenace (concentré, non pas sur les bronches comme c'était le cas pour Museeuw, Bettini et Knaven, mais bien sur les voies supérieures, gorge et nez), avait exprimé le désir de faire l'impasse sur le Tour des Flandres, un peu frustré de ne pas pouvoir y jouer le rôle en vue qu'il espérait.

Mais la direction de l'équipe ne l'a pas entendu de cette oreille et, sans doute, sa maladie a-t-elle évolué (très) favorablement car l'Anversois a été confirmé dans le huit de base. Aux Trois Jours de La Panne, Boonen paraissait déjà très fort, même malade, donc il faudra sans doute compter avec lui aujourd'hui, pourquoi pas dans un rôle d'attaquant de la première heure (ou des premières heures...).

«Ne vous méprenez pas sur notre manière d'agir, précisait Patrick Lefevere hier après midi, juste avant la réunion des directeurs sportifs. Personne n'a obligé Tom à rouler. Nous aurions même pu mettre Van Goolen à sa place, lequel fait montre d'une bonne forme pour l'instant. Simplement, il se sent mieux et veut saisir sa chance. Quant à Museeuw, son état évolue favorablement. Il a encore fait une heure et demie de vélo ce samedi, tout en souplesse, sans véritablement faire d'effort. Il tousse de moins en moins et son état devrait encore se bonifier durant l'ultime nuit qui subsiste avant le grand départ sur la place de Bruges. Enfin, en ce qui concerne Vandenbroucke, c'est sans doute celui qui, actuellement, a la meilleure santé de tout le groupe.»

Tout semble donc rentrer dans l'ordre pour les Bleus de Quick Step, après un début de semaine durant lequel on était passé par tous les états du côté de la nouvelle formation belge.

Cela dit, il nous étonnerait que cette équipe puisse adopter la tactique offensive qui fut la sienne lors du Volk.

Si tous les pions importants sont finalement présents, il vaudrait mieux qu'ils s'épargnent un maximum pour espérer quand même jouer un rôle dans la finale. D'ail- leurs, une expression lancée en petit comité par Patrick Lefevere était particulièrement parlante.

Elle sonnait comme ceci: «Si Museeuw gagne le Tour de Flandres, alors, je n'y comprends vraiment plus rien!»

Toutefois, si l'ancien champion du monde récupère aussi rapidement que Bettini l'a fait, il devrait retrouver la forme qu'il détenait samedi dernier au Grand Prix de l'E 3. Celle-là peut encore faire pas mal de dégâts. Autre détail amusant concernant Quick Step, la direction a décidé, sur le conseil d'Eddy (papa) Museeuw, de procéder à la décontamination de l'autocar de l'équipe. Le virus ayant fait le tour de tout le monde (même le chauffeur, dont le fils a dû être hospitalisé, et les soigneurs), il n'est pas impossible qu'il se soit répandu (et puisse continuer à se répandre) par le conditionnement d'air.

Le produit utilisé à cet effet (Incidine, employé notamment pour désinfecter les salles d'opération) sera évidemment fourni par Omega Pharma, sponsor de l'équipe via Davitamon.

Charité bien ordonnée...

© Les Sports 2003