L’Anversois, 4e du Ronde, visera le podium dans l’Enfer du Nord dimanche

MEERBEKE Derrière Tom Boonen et Philippe Gilbert, Björn Leukemans a été jusqu’ici le Belge de ce printemps flandrien. Deuxième à Waregem, 7e à Harelbeke, le coureur de Vacansoleil s’est encore classé 4e, dimanche. L’Anversois avait annoncé la couleur, il voulait conquérir un podium sur le Ronde.

“Je suis content”, avoue le protégé de Hilaire Van Der Schueren. “J’aurais aimé le podium, mais un Top 5, c’est très bien aussi. Je suis tombé sur trois coureurs plus forts que moi. Gilbert ne m’était pas supérieur dans les relais, mais il est plus rapide.”

Pour Leukemans, le début de la course ne s’était pourtant pas déroulé comme il l’avait imaginé.

“Je suis tombé après le Kluisberg”, explique-t-il. “Armstrong a même failli me rouler dessus, il n’a pu m’éviter que de justesse. Mouris a fait un énorme boulot pour me ramener. Après, au Koppenberg, j’ai été le premier à devoir mettre pied à terre, ma roue arrière a glissé deux fois. Ça m’a obligé à une nouvelle poursuite, j’ai bien cru que tout était perdu, mais finalement, j’ai pu revenir avec Devolder au Taaienberg.”

Le temps de reprendre place aux avant-postes et “Leuky” ne put que constater l’envole du tandem Cancellara-Boonen.

“Je ne pensais pas qu’ils partiraient de si loin”, dit-il encore. “Après, je savais qu’il allait se passer quelque chose au Berendries, que Gilbert tenterait sa chance là et c’est ce qu’il a fait. Mais on a vite compris, on ne reprenait rien, on roulait à 50-55 à l’heure et chaque fois que l’ardoisier venait nous donner les écarts, on avait perdu quelques secondes de plus. On se regardait d’un air entendu, devant, il y avait des machines, un entraînement derrière moto.”

Dimanche, le coureur de Wommelgem veut faire mieux à Paris-Roubaix.

“Je m’y suis classé 4e, il y a trois ans, j’aurais déjà dû faire podium cette année-là”, dit Leukemans. “Ce sera pour cette fois.”



© La Dernière Heure 2010