Van Empel était blessé aux doigts mais a pu finir la course. Wackermann, pour sa part, avait été emmené en ambulance vers un hôpital de Messine. Il a été victime d'une commotion et de fractures au niveau du visage. Au début, les médecins craignaient également une fracture des vertèbres dans le bas de son dos.

"Il ne se souvient pas de l'accident mais heureusement, il est encore en vie", a déclaré le directeur sportif Luca Scinto. Les barrières auraient été projetées sur la route à cause d'un hélicoptère de la télévision qui volait trop bas.

Le CPA, le syndicat des cyclistes, a demandé à l'Union Cycliste Internationale (UCI) d'enquêter. "Parce que nous ne pouvons pas tolérer de tels accidents", a déclaré le CPA.