Dans un peu moins d'un an, le contrat de Wout Van Aert avec la formation Jumbo-Visma arrivera à son terme. Mais au vu de la saison de l'ancien champion du monde de cyclo-cross, celui-ci ne doit pas s'inquiéter pour son avenir et aura l'embarras du choix au moment de signer un nouveau contrat. De quoi pouvoir s'assurer un avenir sportif et financier sur le long terme.

Car oui, pour s'offrir les services de Wout Van Aert à partir de 2022, il faudra avoir les reins solides financièrement, ce qui écarte dès lors de nombreuses formations de la liste des candidats potentiels.

Mi-décembre, le site spécialisé Wielerflits faisait état d'un intérêt très concret de la formation Ineos. Selon le média néerlandais, les négociations étaient déjà entamées entre l'équipe britannique et l'entourage de celui qui vient de devenir papa d'un petit Georges. Ineos serait, de surcroît, l'une des seules formations à pouvoir offrir un contrat royal à Van Aert.

Mais, désormais, il semblerait que la roue ait tourné et que le vainqueur du dernier Milan-Sanremo se rapprocherait d'une prolongation de contrat chez Jumbo-Visma. Toujours selon Wielerflits, bien informé sur les équipes néerlandaises, le directeur financier des supermarchés Jumbo, qui sponsorisent l'équipe du même nom, a déclaré lors d'une cérémonie de Nouvel An que prolonger Van Aert était une priorité : "Nous avons un ambassadeur important en Belgique en la personne de Wout Van Aert". Ton van Veen s'est d'ailleurs montré optimiste: "Je peux vous dire que nous sommes en négociations pour prolonger son contrat. Cela se passe très bien et nous en sommes très contents."

D'autant qu'en plus de ses résultats probants, Van Aert, par sa nationalité, revêt une importance particulière pour le sponsor : "Il est très important pour nous dans la construction de la notoriété de notre marque en Belgique et le lancement des magasins Jumbo en Belgique."

L'équipe, avec l'aide de son sponsor principal, sera donc prête à mettre les gros sous pour conserver le coureur le plus complet de son effectif, qui en plus d'avoir l'avantage d'être belge, sera l'un des grands favoris sur les classiques printanières et pour le maillot vert sur les routes du prochain Tour de France.