L'Espagnol ne veut pas encore s'arrêter.

Alejandro Valverde a fêté ses 40 ans le 25 avril dernier. Il est déjà de loin le coureur du WorldTour le plus âgé du peloton. Mais malgré son âge avancé, celui qu'on surnomme El Imbatido depuis ses classes d'âge ne veut toujours pas penser à la retraite. En début de saison dernière, il avait resigné pour deux saisons supplémentaires, soit jusqu'à la fin de l'année 2021, ce qui devait coïncider avec sa fin de carrière en tant que cycliste professionnel.

Mais la crise du coronavirus a changé la donne et très vite l'ancien champion du monde a laissé la porte ouverte à une prolongation de son bail dans le peloton. Une possibilité qu'il a de nouveau évoquée ce mardi lors d'un point presse de l'équipe nationale espagnole. Valverde y a annoncé qu'il aimerait bien prolonger sa carrière d'une année supplémentaire. 

"J'y ai déjà pensé et je pense que la possibilité existe", a-t-il déclaré, "Je réfléchis à l'idée de terminer la saison en cours, de courir la suivante et ensuite de faire une évaluation. Mais je sens que je suis en état de donner encore plus au cyclisme."

Et malgré son palmarès titanesque, composé d'un grand tour (la Vuelta 2009), de plusieurs classiques (4 Liège-Bastogne-Liège, 5 Flèche wallonne, 2 Clasica San Sebastian) ainsi qu'un championnat du monde, Valverde reste toujours très ambitieux, même si ses performances ont été moindres en 2019 et dans les premiers mois de 2020 (avec toutefois cinq victoires dont une étape du Tour d'Espagne et son championnat national). À un mois de la reprise de la saison cycliste, il a défini ses objectifs pour le reste de l'année 2020. 

S'il sera bien au départ du Tour de France le 29 août prochain, il devra y partager le leadership avec son jeune équipier Enric Mas, deuxième de la Vuelta il y a deux ans. Mais l'objectif principal du Murcian est le championnat du monde de Martigny, sur un parcours montagneux similaire à celui d'Innsbruck sur lequel il est devenu champion du monde en 2018. "Cela sera l'objectif principal de 2020, le parcours me convient parfaitement bien. Il y a aussi d'autres compatriotes qui vont y trouver leur compte, peut-être que nous pourrons jouer plusieurs cartes. Je pense que je peux me battre pour le titre", a-t-il déclaré lors de la conférence de presse organisée par la fédération espagnole de cyclisme.

Ce n'est qu'après la semaine arc-en-ciel que Valverde décidera s'il dispute ou non les classiques ardennaises, la Flèche wallonne (le 30 septembre) et Liège-Bastogne-Liège (le 4 octobre) ou s'il prend un peu de repos en vue du Tour d'Espagne qui clôturera sa saison : "Je suis toujours bien sur la Vuelta, mais cette année sera différente. Il fera plus froid et donc ce sera plus compliqué pour moi. Je pense être au départ mais nous verrons avec quel objectif."