Le vainqueur de la dernière Flèche wallonne partagera le leadership de son équipe avec Matteo Trentin. "Je ne sais pas trop à quoi m'attendre", a confié le Suisse. "Ma condition est bonne, mais je ne sais pas si elle est assez bonne pour gagner." Après avoir quitté DSM pour UAE Team Emirates début janvier, Hirschi n'a débuté la saison qu'au Tour de Catalogne le 22 mars. "J'ai repris plus tard la compétition car j'ai souffert d'un problème à la hanche", a expliqué le Suisse samedi. "Ces problèmes ne sont pas neufs. Comme je roule sur un nouveau vélo avec ma nouvelle équipe, j'ai aussi connu quelques problèmes d'adaptation sur le vélo. Cela demandait du temps. Puis j'ai eu des problèmes avec mes dents de sagesse. Je n'étais pas prêt pour le Tour des Émirats arabes unis (où il était initialement prévu, ndlr), c'est pourquoi je suis entré en action plus tard."

"Ma condition est déjà nettement meilleure qu'au Tour de Catalogne et au Tour du Pays basque", a-t-il poursuivi. "Mais honnêtement, je ne sais pas très bien où j'en suis. Je me sens bien, mais je ne sais pas si c'est suffisant pour gagner. Peut-être suis-je trop prudent, nous verrons dimanche à l'Amstel."

"Ce parcours de l'Amstel est nouveau pour tout le monde", a analysé Hirschi. "C'est difficile de faire des prévisions, mais je m'attends à un scenario un peu semblable à celui des courses canadiennes (également sur un circuit, ndlr). Cela restera longtemps groupé, jusqu'à trois tours de la fin je suppose, et après ça explosera dans le final."

Pour le Suisse, les favoris sont "les gars qui ont encore un sprint dans les jambes à la fin, car j'imagine que ça se finira par un sprint." Hirschi n'était pas encore au courant de l'absence de Mathieu van der Poel, le tenant du titre, le citant dans les favoris avec Wout van Aert.

Concernant son association avec Matteo Trentin, l'autre leader de l'équipe, Hirschi explique que la discussion tactique n'a pas encore eu lieu. "Mais il sera important de bien se consulter. La course déterminera comment nous devrons nous comporter dimanche."