Il y aura quatre équipes belges au Tour de France 2021, total qui n’a plus été atteint depuis 1991. Aux trois WorldTour, Deceuninck-Quick Step, Lotto-Soudal et Circus-Wanty Gobert, qui a racheté la licence de CCC, s’ajoutera la formation Alpecin-Fenix. Le succès de Mathieu van der Poel au Ronde assure à sa formation de remporter en fin de saison l’Europe Tour. Ce classement, calculé sur l’addition des points UCI des dix premiers coureurs de chaque équipe, offre depuis l’an passé à la première d’entre elles une invitation aux épreuves du WorldTour l’année suivante.

À la sortie du confinement, l’équipe Arkéa-Samsic de Quintana, Barguil et Bouhanni menait largement ce classement. Elle possédait plus de 1 200 points de plus qu’Alpecin-Fenix, 12e. Mais, sous la conduite de van der Poel, l’équipe des frères Roodhooft a renversé la vapeur et doublé, après Liège-Bastogne-Liège, sa rivale française avant d’accentuer son avance.

Alpecin-Fenix avait refusé l’offre de rachat de la licence de CCC. Faire partie du WorldTour oblige à disputer toutes ses courses, dont les trois grands tours. Gagner l’Europe Tour permet de refuser des invitations et donc d’évoluer avec un noyau, un staff et un budget moindres.