"C'est incroyable d'avoir encore pu gagner le BinckBank Tour de cette manière", a déclaré Mathieu Van der Poel. "Le bond avec Sénéchal vers le groupe de tête est venu au bon moment, mais lorsque nous avons opéré la jonction, les autres ne voulaient plus rouler". MVDP a ensuite tenté sa chance en solitaire à 50 km de l'arrivée. "Je me suis soudainement retrouvé seul devant au sommet après mon démarrage. J'ai même hésité. C'était finalement beaucoup trop tôt à 50 km de l'arrivée, mais j'ai décidé de poursuivre et j'ai joué à tout ou rien". Ce fut finalement tout. "J'étais complètement cuit dans les dernières côtes et j'ai eu toute la peine du monde à conserver mes wattages. J'étais mort à la fin. C'était encore plus difficile qu'à l'Amstel Gold Race. Où je place cette victoire ? C'est l'une de mes plus belles performances", dit le champion des Pays-Bas. "Pour moi, il ne s'agissait pas d'une course préparatoire aux classiques. Je voulais absolument gagner ici. Je suis très heureux de l'avoir fait de cette manière. Cela ne pouvait pas être plus beau".