Le jeune Flandrien a été repris à 600 m du but après 197 km d'échappée

LOULE Gianni Meersman aura les jambes lourdes aujourd'hui, au départ de la 4e étape du Tour d'Algarve, un chrono de 34 km qui devrait décider de la victoire finale dans la course à étapes portugaise. Hier, le nouveau coéquipier de Philippe Gilbert s'est en effet offert une échappée de 197 km, en partie avec le Russe Vasiliev mais en solitaire, ensuite, dans la finale de l'étape.

Parti, au km 10, avec les Portugais Gregório, Cosme et Amorim, ainsi que Vasilev, le coureur de la Française des Jeux se retrouva en la seule compagnie de ce dernier dès le 56e km. Après avoir porté leur avantage à seize minutes, les deux hommes tentèrent de le préserver au maximum, avant que Meersman ne lâche son compagnon à vingt-cinq kilomètres du but, alors que le peloton était revenu à quatre minutes.

Seul, face à la meute lancée à ses trousses sous la conduite des Gerolsteiner de l'Allemand Robert Forster (déjà vainqueur de la 1re étape et leader) et des Quick Step qui travaillaient pour préparer le sprint, Meersman a tenté de préserver son avantage mais le jeune Flamand (22 ans depuis décembre) a été avalé par le peloton à 600 mètres de la ligne d'arrivée, après cinq heures d'une cavale aussi belle que vaine. Forster en a profité pour enlever un deuxième succès et conforter un maillot de leader qu'il devrait toutefois céder aujourd'hui après le chrono.

Pour l'équipe Silence-Lotto, la journée a été contrastée. Si le jeune Jurgen Roelandts a confirmé tout le bien qu'on pense de lui en terminant deuxième du sprint, Robbie McEwen a chuté et a dû abandonner. L'Australien souffre de contusions multiples. Ses équipiers D'Hollander et Roesems ont aussi quitté l'épreuve.



© La Dernière Heure 2008