Il a avoué ne pas s'être entraîné au Mexique. Il affirme que Rabobank était au courant


COPENHAGUE Le Danois Michael Ramsussen, maillot jaune déchu du dernier Tour de France cycliste, a reconnu jeudi avoir menti sur ses lieux d'entraînement avant le dernier Tour de France.

Le coureur, alors leader du classement général, avait été exclu de la course par son directeur général Theo de Rooij qui lui avait reproché de ne pas avoir informé son employeur, Rabobank, de ses déplacements.

S'il admet avoir menti à l'UCI, Rasmussen assure que la Rabobank savait où il se trouvait.

"Je n'étais pas au Mexique le 1er juin. J'ai donné de fausses informations à l'UCI (Union cycliste internationale)", a-t-il dit à l'occasion d'une conférence de presse. "Rabobank a toujours su où j'étais. Rabobank savait que j'étais en Italie."

Le Danois a déclaré jeudi qu'Erik Breukink, son directeur sportif, savait qu'il était à Bergame, en Italie - pays où il réside -, et non au Mexique - le pays de son épouse.

Rasmussen était accompagné de son avocat, qui a plusieurs fois répondu pour son client, affirmant notamment que les raisons du mensonge étaient d'ordre privé.