Depuis la fin de la Vuelta et son abandon surprise après avoir perdu tout espoir de podium, Miguel Angel Lopez n'était plus en odeur de sainteté dans l'équipe Movistar. Depuis quelques jours, les rumeurs de départ anticipé du Colombien ont germé dans les médias alors que ce dernier venait de prolonger son contrat avant le Tour de France jusqu'en 2023. C'est désormais officiel !

Les tensions étaient encore trop vives après la Vuelta, où Lopez reprochait à son équipe d'avoir refusé qu'il roule derrière le groupe Roglic dans la 20e étape lors de laquelle il a perdu son podium... avant de quitter la course furieux. Ce samedi, l'équipe d'Eusebio Unzue a communiqué, annonçant que l'équipe et le coureur mettait un terme à leur collaboration à l'amiable à partir du 1er octobre.

Dans deux semaines, le Colombien sera donc libre de s'engager où il le souhaite et les rumeurs vont déjà bon train. La plus insistante évoque un retour dans la formation Astana qu'il avait quitté cette saison pour Movistar après six ans.