La probabilité existe que la Primavera ne puisse emprunter la difficulté en 2020.

Le 21 mars prochain, les coureurs partiront de Milan jusqu'à Sanremo pour près de 300 kilomètres dans la course la plus longue de l'année. Mais en 2020, la Primavera pourrait devoir faire l'impasse sur son ascension finale, l'emblématique Poggio.

Selon les informations du média local Riviera24, la route que doivent emprunter les coureurs et menant au hameau du Poggio, sommet de l'ascension du même nom, a été fermée jusqu'à nouvel ordre pour cause d'un glissement de terrain. Si les dégâts ne sont pas visibles, des capteurs ont décelé que le terrain se déplaçait continuellement, ce qui rend l'endroit dangereux à cause de l'instabilité provoquée par ce glissement de terrain, d'autant que ce déplacement a été accentué par les fortes pluies des dernières semaines.

Des vérifications doivent encore être faites mais selon les premières estimations des experts, Il faudrait plus de 10 millions d'euros pour sécuriser complètement la route comme le rapporte Riviera24.

La possibilité existe donc que le Poggio ne puisse servir de juge de paix pour le premier monument de la saison en 2020. Ces dernières années, un homme seul ou un petit groupe était toujours parvenu à se dégager dans l'ascension pour se jouer la victoire le long de la Via Roma de Sanremo. À voir si les organisateurs vont réussir à trouver une alternative pour pimenter la fin de course. Sinon, les sprinteurs risquent de se frotter les mains.