Le 15 août dernier, soit il y a quelques semaines, Remco Evenepoel perdait ses espoirs de victoire sur le Tour de Lombardie. Mais à ce moment-là, on craignait surtout pour la vie du jeune Brabançon après son impressionnante chute par dessus un pont dans la descente du Sormano. Finalement, le jeune Belge est un miraculé, s'en sortant avec une contusion au poumon et surtout une fracture du bassin, synonyme de fin de saison.

Depuis lors, Evenepoel travaille activement à sa revalidation. La semaine dernière, après avoir été encouragé ses équipiers au départ du championnat de Belgique à Halle, le vainqueur du Tour de Pologne a repris les entraînements en intérieur sur rouleaux. Un peu plus tard, un scanner a révélé que la guérison était en bonne voie.

Ce samedi, Evenepoel a effectué sa première sortie d'entraînement depuis cette grave chute. Il a été suivi par une équipe de télévision de VTM. "Cela s'est passé plus vite que je n'aurais pu le rêver. Au début, on parlait de pouvoir reprendre au plus tôt à la mi-novembre."

C'est donc sous la pluie que le jeune loup du Wolfpack a repris son vélo : "J'aurais préféré que cela se passe en été sous le soleil mais cela me fait quand même grand plaisir." Hasard du calendrier, cette première sortie coïncide avec la première étape du Giro qu'il devait découvrir cette année.

"Chaque progrès que j'ai effectué dans ma revalidation est tombé lors d'une journée importante de la saison. Et c'est encore le cas aujourd'hui. J'étais rentré à la maison le jour du championnat d'Europe de contre-la-montre (où il devait défendre son titre, NdlR), j'ai effectué mes premiers pas le jour du championnat de Belgique contre-la-montre et mon retour sur les rouleaux le jour du championnat du monde de contre-la-montre", souriait Evenepoel à l'évocation de chacun des pas effectué lors de sa revalidation. "C'est toujours tombé sur des jours qui auraient dû être beau dans ma carrière, mais qui finalement étaient beaux d'une autre manière."

Avant de reconquérir le peloton, dès la saison prochaine...