Cyclisme

Jasper Stuyven réserve pour la course en ligne dans le Yorkshire: "Très déçu"

Rik Verbrugghe, sélectionneur national, savait pertinemment bien qu'il allait décevoir des coureurs en donnant sa sélection définitive pour les Mondiaux de cyclisme prévus dans le Yorkshire fin du mois (22-29 septembre). "Je sentais venir cette annonce", a déclaré Jasper Stuyven, réserve pour le rendez-vous anglais. "J'ai reçu un coup de téléphone de Rik dimanche soir qui m'a annoncé la nouvelle. Je suis vraiment déçu."

Si Stuyven n'a pas connu une bonne campagne printanière, le coureur Trek-Segafredo s'est montré performant et régulier depuis le Tour de France. Il a remporté le Tour d'Allemagne en terminant dans le top-5 de chaque étape avant de terminer 5e de la Brussels Cycling Classic, 6e du GP de Fourmies et 5e du GP de Québec.

"Je ne comprends pas très bien. Outre nos deux leaders Greg (Van Avermaet, ndlr) et Phil (Gilbert, ndlr), quels autres coureurs ont-ils obtenu de meilleurs résultats que moi?", a déclaré Stuyven à Belga. "Je pense que mon printemps a joué dans la décision du coach et c'est dommage. Je pensais que les résultats et la forme rentraient en ligne de compte. Je suis très bien pour l'instant et j'aurais bien participé à ces Mondiaux mais apparemment remporter le classement final du Tour d'Allemagne ne suffit pas."

"Il n'y pas eu beaucoup de communication avec Rik Verbrugghe", a ajouté le Belge de 27 ans. "J'ai dû l'appeler pour avoir des informations avant d'apprendre que je n'étais pas dans les cinq premiers retenus. Même si j'espérais encore faire partie des huit, j'avais un mauvais pressentiment."

"Les courses canadiennes ont-elles joué un rôle? Je ne pense pas vraiment. J'ai été bon à Québec (5e, ndlr) et à Montréal je termine 28e, juste derrière le groupe de tête composé des grimpeurs. J'ai travaillé en vue des Mondiaux, je voulais y participer même si je savais pertinemment bien que beaucoup d'autres Belges voulaient aussi être de la partie, surtout sur un tel tracé. Mais je pense que je méritais cette sélection."

Stuyven est malgré tout réserve. "Je ne souhaite ni maladie ni malchance à mes collègues de l'équipe nationale. Et si je suis appelé, je déciderai au moment même. Cela dépendra du timing. Je ne suis plus vraiment concentré sur les Mondiaux", a ponctué Stuyven, qui s'alignera mercredi au GP de Wallonie où il défendra son titre acquis en 2018.

Tiesj Benoot déçu mais respecte les choix du sélectionneur national

Comme Jasper Stuyven ou encore Laurens De Plus, Tiesj Benoot ne fait pas partie de l'équipe belge qui disputera la course en ligne des prochains Mondiaux de cyclisme (22-29 septembre). "Je suis déçu mais pas rancunier", a dit le coureur Lotto Soudal. "Je dois accepter la décision du sélectionneur, même si je voulais évidemment être de la partie."

Lundi, le sélectionneur national Rik Verbrugghe a opté pour Yves Lampaert, Tim Wellens et Tim Declercq pour venir compléter l'équipe belge déjà riche de Philippe Gilbert, Oliver Naesen, Dylan Teuns, Greg Van Avermaet et Remco Evenepoel.

"Quand j'ai vu les candidats aux dernières places, je savais que cela allait être compliqué. Je ne répondrai pas à la question de savoir si c'est juste ou pas. Chacun a son avis et je respecte celui du sélectionneur. Il y avait énormément de prétendants, surtout sur un tel parcours. Il y a donc des coureurs belges qui devront rester à la maison alors qu'ils auraient pu participer à ces Mondiaux avec n'importe quel autre pays. C'est un luxe pour le sélectionneur. Chaque non retenu est forcément déçu mais je survivrai à ça", a souri Benoot, vainqueur de la première étape du Tour du Danemark fin août.

"J'ai fait de mon mieux en m'imposant au Danemark, terminant 2e à Plouay et disputant une belle course au Tour de Grande-Bretagne la semaine dernière. J'ai dit à Rik que j'avais de bonnes sensations et que je respecterai ses consignes pendant la course. Finalement, je ne suis pas repris et il faut pouvoir l'accepter", a ponctué Benoot, 25 ans.