Maxime Monfort décortique LBL au gré de ses onze côtes

LIÈGE Avec Gilbert, Maxime Monfort sera, demain, le régional de l'étape . Le Wallon nous décortique la course. "Cela monte dès la sortie de Liège , dit-il. Si ça part à bloc, il faut être devant pour effectuer le moins d'efforts. Il faut s'économiser, monter tranquillement les côtes de Ny, La Roche et Saint-Roch. Si ça démarre vite, ce sera grand plateau, sinon, le plus petit développement possible et s'épargner, c'est une course d'usure."

Le premier point stratégique se situe bien après la mi-course. "Dès avant Vielsam, ça devient nerveux. Sur la grand-route, ça frotte. L'approche de Wanne est importante. La position pour toute la trilogie est déterminée là. Des trois, Stockeu est la plus dure. On l'aborde à l'arrêt, avec un virage à angle droit. Je monte sur mon développement le plus petit, 39x23. Ensuite, le passage dans Stavelot, avec les pavés, fait mal, puis c'est La Haute Levée, montée avec force et souplesse. Là, on sait si on est bien ou pas. Au-dessus, sur le plateau vers Francorchamps, le vent peut faire très mal."

Viennent ensuite le Rosier et la Vecquée, avant La Redoute. "Deux côtes plus longues et moins raides, qui me conviennent bien , dit-il. Le ravitaillement est entre les deux, c'est nerveux. Il ne faut pas oublier de s'alimenter. À La Redoute, qu'on aborde par une descente pas facile, le vrai final commence. Au-dessus, il reste cinquante types."

Le plus dur est à venir. "Sprimont est une côte de transition où part souvent un coup pour anticiper , poursuit Max . La Roche aux Faucons est très raide et, à moins de vingt bornes de l'arrivée, c'est à fond. Celui qui joue la gagne doit monter avec une ou deux dents de plus. Un kilomètre après le sommet, cela remonte, c'est très dur. Saint Nicolas ressemble à La Roche aux Faucons. Au sommet, il reste 5 km, dont la majeure partie en descente. On monte à l'arraché car, à Ans, la messe est dite. Les kilomètres font mal et le braquet qu'on doit emmener aussi. Plus que le pourcentage, on paie la distance et la vitesse."



© La Dernière Heure 2009