L'Union Cycliste Internationale (UCI) a prolongé la suspension des épreuves cyclistes jusqu'au 1er juin 2020 à cause de la pandémie de Covid-19.


L'UCI l'a annoncé mercredi dans un communiqué publié en début de soirée après une réunion entre l'ensemble des représentants des familles du cyclisme professionnel sur route - AIOCC (organisateurs), AIGCP (équipes) et CPA (coureurs). "A la suite de la réunion, au vu de la gravité de la situation sanitaire dans le monde, l'UCI et ses parties prenantes ont décidé à l'unanimité d'étendre la suspension des compétitions cyclistes jusqu'au 1er juin 2020, et ce jusqu'à nouvel ordre. L'UCI a également décidé que cette prolongation vaudrait pour toutes les disciplines cyclistes et toutes les catégories de coureurs", pouvait-on lire dans le communiqué.

Le Critérium du Dauphiné, habituelle épreuve de préparation au Tour de France, devait s'élancer le 31 mai de Clermont-Ferrand. La course à étapes française, longue d'une semaine, a été reportée à une date ultérieure.

Hormis le Dauphiné, les autres épreuves WorldTour organisées en mai avaient déjà été rayées du calendrier aux dates prévues: Tour de Romandie, Eschborn Francfort et surtout Tour d'Italie (Giro), le deuxième des grands tours nationaux.

Menacé, le Tour de France (27 juin - 19 juillet) est toujours au programme.

L'UCI a insisté travailler sur le futur calendrier international en "privilégiant les trois Grands Tours et les Monuments du cyclisme".

Le 15 mars, l'UCI avait déjà suspendu le cyclisme international jusqu'au 3 avril. Mercredi, l'instance internationale a confirmé le principe d'une prolongation de la saison sur route, pour l'instant prévue au 15 octobre, en fonction de la date de reprise.

Le monde du cyclisme est grandement touché par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. L'UCI a précisé avoir reçu plus de 450 demandes de reports ou d'annulations d'épreuves, dont une grande majorité concerne la route.