Comme si Wout van Aert et son équipe Jumbo-Visma pensaient encore pouvoir se réveiller afin de sortir d’un trop sombre cauchemar, le champion de Belgique a attendu que deux tests PCR viennent définitivement confirmer vendredi le résultat positif à la Covid-19 obtenu la veille lors d’un double examen antigénique pour officialiser son forfait pour le Tour des Flandres.

Vainqueur la semaine dernière du GP de l’E3, le Campinois ne deviendra donc pas le premier coureur à réussir le doublé Nieuwsblad-Ronde lors de la même année. “Cette bestiole me tombe dessus vraiment au pire des moments” soupirait l’Anversois dans la vidéo postée sur ses réseaux sociaux en référence au monument pavé qu’il avait choisi d’aborder par une préparation spécifique.

“J’ai été extrêmement prudent durant plus de deux ans mais on ne peut pas tout contrôler et on s’expose fatalement pendant et en marge des courses, comme ce fut le cas par exemple lors du week-end dernier (NdlR : avec le public sur l’E3 et Gand-Wevelgem). Le positif est que je ne souffre que de peu de symptômes : un mal de gorge et un léger rhume. J’espère donc pouvoir récupérer rapidement et revenir à la compétition bientôt.”

S’il apparaît presque utopique de l’imaginer au départ de l’Amstel Gold Race la semaine prochaine où il ne défendra donc pas son titre, le décalage de Paris-Roubaix (repoussé deux semaines après le Ronde en raison des élections françaises) pourrait être une bénédiction pour le coureur de chez Jumbo-Visma qui va s’accrocher dans les prochains jours à cette perspective. Le malaise cardiaque de Sony Colbrelli sur le Tour de Catalogne a toutefois rappelé à quel point il était essentiel de se montrer prudent au sortir d’une maladie.

En l’absence de van Aert, Benoot et Laporte se partageront le leadership d’une formation néerlandaise qui est la seule à avoir investi dans une machine d’analyse des tests PCR. Une forme d’ironie du sort…