On l'appelle Spartacus…

Cyclisme

Nicolas Christiaens

Publié le - Mis à jour le

On l'appelle Spartacus…
© AP

Le champion de Suisse, Fabian Cancellara, s'est rendu l'auteur d'une prestation hors norme ce dimanche au tour des Flandres, se permettant de lâcher Boonen dans le mur de Grammont

Les images de la course

Revivez la course

MEERBEKE Le Suisse a remporté le premier Tour des Flandres de sa carrière avec près d'une minute d'avance sur un Boonen qui ne pouvait rien faire face à une telle démonstration. Bien assis sur sa selle alors que Boonen s'arrachait en danseuse, le Suisse est parti comme un facteur dans le Mur de Grammont.


Mais un facteur aux grosses cuisses, puisqu'il allait creuser un écart d'une minute en quelques kilomètres seulement, le temps de passer le sommet du Bosberg, situé 5 bornes plus loin ! Les derniers kilomètres furent une formalité pour Spartacus qui justifie son statut et qui sera le grand favori dimanche prochain.


La course était dans un premier temps très calme puisqu'à 50 kilomètres de l'arrivée, ils étaient encore une quarantaine à pouvoir revendiquer la victoire... jusqu'à ce que Tom Boonen et Fabian Cancellara réalisent une démonstration dans le Molenberg. Les deux champions nationaux se sont ainsi isolés en tête, prenant rapidement trente secondes d'avance sur tout le monde.


Derrière, on se battait déjà pour la troisième place. Gilbert, Millar et Leukemans parvenaient à se détacher dans un groupe de contre mais n'allaient jamais reprendre la moindre seconde au duo de tête. Alors que Cancellara réussissait son show à l'avant de la course, au détriment d'un Boonen impuissant, derrière nos deux Belges allaient lâcher Millar pour se disputer le podium au cours d'un sprint à deux que Gilbert remportait.


On notera enfin la belle attitude de Boonen qui ne s'est jamais désuni pour conserver facilement sa seconde place. Gilbert a lui aussi tout tenté pour revenir dans un premier temps sur la tête de course et pour accrocher le podium ensuite. Derrière, Farrar a remporté le sprint du peloton, prenant la 5e place.


De son côté, Lance Armstrong a réussi une très belle prestation puisqu'il était encore dans le coup avant l'attaque décisive de Boonen et Cancellara dans le Molenberg, se permettant même de prendre quelques relais en fin de course.



Cancellara: "Mon troisième monument est dans la poche"

"Je sais que cela fait 87 ans qu'un Suisse n'a plus gagné ici. Je l'ai fait aujourd'hui. C'est l'une des plus grandes courses que l'on peut gagner. Après Milan-Sanremo et Paris-Roubaix, j'ai réussi à décrocher mon troisième monument. Je le dois au soutien de tous mes équipiers qui ont à nouveau fourni un travail fantastique à l'approche du Mur de Grammont, où j'ai construit mon attaque décisive", a expliqué Cancellara.

Gilbert: "Je n'ai pas su répondre à leur accélération"

"Je n'étais pas bien placé lorsque Cancellara et Boonen sont partis dans le Molenberg.Je n'ai pas su répondre à leur accélération. Le trou s'est très vite agrandi et il était trop tard pour réagir. Malgré que nous nous sommes bien entendus avec Björn Leukemans et David Millar, nous n'avons jamais su récupérer un mètre sur le duo de tête. De plus, nous avons ensuite perdu Millar. Au sprint j'ai facilement pris le dessus sur Leukemans. Je ferai l'impasse sur Paris-Roubaix dans le but de me préparer pour les classiques ardennaises. Demain je m'envole pour Monaco pour faire des kilomètres et m'entraîner aux montées."

Boonen: "Ne jamais laisser 2 mètres à Cancellara"

"La déception est tout de même très grande. Si j'avais pu rester avec Fabian Cancellara jusqu'à la dernière ligne droite, je crois que j'aurais pu le battre. Tout le monde connaît Cancellara. Il ne faut pas lui laisser deux mètres ou on ne le revoit plus jamais. Je ne l'ai plus jamais revu après le Mur de Grammont, malgré que je roulais à plus de 55 km/h. Lui devait sans doute rouler à plus de 60 km/h. J'ai continué à me battre pour cette deuxième place. Je peux être content de ma saison jusqu'à présent, mais il me manque la cerise sur le gâteau."




© La Dernière Heure 2010

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info