Onze Wallons en fin de contrat

Cyclisme

Julien Gillebert

Publié le

Seuls Brandt, Gilbert, Ista, Monfort et Rosseler ont signé un contrat pour l'an prochain

BRUXELLES Les coureurs pros wallons sont assez nombreux cette saison. Avec seize représentants dans le peloton, ils respectent la moyenne de ces dernières années (14 en 2007, 15 en 2006, 18 en 2005, 16 en 2004, 15 en 2003, 17 en 2002, 16 en 2001 et 17 en 2000).

Mais aujourd'hui, cinq sur ces seize coureurs sont assurés de leur avenir proche. Si plusieurs des douze autres sont en position de négocier, une incertitude pèse sur les autres. D'autant plus que Mitsubishi-Jartazi n'est pas certaine à 100 % d'être encore là l'an prochain. Jartazi compte effectivement se retirer.

"Pour l'heure, on n'a pas encore vraiment de nouvelles ", raconte le directeur sportif Jef Braeckevelt. "Mitsubishi devrait continuer, mais tant que rien n'est signé, en cyclisme, il faut se montrer prudent."

Pour rappel, cinq Wallons portent cette année le maillot de Mitsubishi-Jartazi. Alors que la fin de saison s'annonce cruciale pour eux, voici le point sur les contrats des pros wallons.

Ceux qui ont (ou presque) un contrat pour 2009

Christophe Brandt. Le fidèle travailleur de Silence-Lotto a prolongé de deux ans son contrat qui le lie à l'équipe belge, où il sera content d'épauler, l'an prochain, son pote Philippe Gilbert.

Philippe Gilbert. Le Liégeois, véritable porte-drapeau wallon, a marqué le marché des transferts en quittant la Française des Jeux pour le compte de Silence-Lotto, où il a signé pour trois saisons.

Kevyn Ista. Le Namurois d'Agritubel a prolongé pour deux saisons pour la formation continentale française, très heureuse de son investissement et qui propose au vainqueur de la Route Adélie un programme de luxe.

Maxime Monfort. Le Nadrinois est sous contrat jusque-là fin de saison 2009 avec Cofidis. Il réfléchit cependant à son avenir, puisque plusieurs formations huppées ont frappé à sa porte, comme Team Columbia.

Sébastien Rosseler. Le solide rouleur liégeois était un des seuls de l'équipe à avoir une option, en début d'année, pour la prochaine saison.

Ceux qui n'ont pasde contrat pour 2009

Igor Abakoumov. Après une saison galère chez Astana en 2007, le Brabançon d'origine ukrainienne est revenu au bercail chez Mitsubishi-Jartazi. Malgré un début d'année gâché par des ennuis de santé, il livre une saison honnête jusqu'à présent, avec plusieurs places d'honneur.

Frédéric Amorison. S'il n'a une nouvelle fois pas été épargné par la guigne, Frédéric Amorison a, au moins, retrouvé le goût du succès, puisqu'il s'est imposé cette saison à la kermesse de Belsele, tout en allant chercher à nouveau un paquet de places dans les Top 10 . "Je n'ai pas encore resigné pour l'an prochain" , raconte le coureur du Crédit Agricole-Tönissteiner, actuellement en négociation. Il a plusieurs possibilités pour 2009.

Mathieu Criquielion. Le coureur hennuyer est parvenu à revenir malgré sa vilaine chute de l'an passé. Cette saison, avec le maillot de Mitsubishi-Jartazi sur le dos, il est fidèle à lui-même : souvent présent dans les Top 15 de courses 1.1.

Geoffrey Coupé. Habitué des courses de fin de saison, le citoyen de La Bouverie espère montrer en septembre son maillot Mitsubshi-Jartazi.

Sébastien Delfosse. Pour sa première saison chez les pros, pour le compte du Crédit Agricole-Tönissteiner, l'ancien vététiste est parvenu à ouvrir son palmarès, avec un succès à la kermesse de Vilvorde.

Benjamin Gourgue. Avec Delfosse, il est le deuxième néo-pro de la saison 2008, également pour le compte du Crédit Agricole-Tönissteiner. Généreux et volontaire, le Namurois s'est déjà mis plusieurs fois en évidence, notamment au championnat de Belgique.

Grégory Habeaux. Le grand copain de Mathieu Criquielion livre une saison similaire à celle de son pote. Avec de nombreuses places d'honneur dans des épreuves par étapes d'une semaine pour le comp- te de Mitsubishi-Jartazi.

Olivier Kaisen. Depuis qu'il est passé pro en 2005 chez RAGT-Semences, il n'a quasiment eu que des contrats d'un an, qu'il est toujours parvenu à prolonger. Depuis trois saisons chez Silence-Lotto, le rouleur namurois qui ne rechigne jamais à la tâche aimerait resigner prochainement. "Je vais rencontrer l'encadrement de l'équipe vendredi, au championnat de Belgique du chrono, pour en discuter" , explique-t-il.

Gil Suray. Après sa lourde chute à l'Etoile de Bessèges, le Brabançon a mis du temps pour revenir mais depuis la fin du mois de juin, il est à nouveau de plus en plus présent. "On ne sait pas encore si mon équipe (NdlR : Cycles Collstrop) va continuer en 2009" , explique celui dont le manager a quelques contacts.

Frank Vandenbroucke. Il a lui-même suspendu son contrat chez Mitsubishi-Jartazi depuis qu'il a retrouvé le droit de voir sa fille, en Italie. Aux abonnés absents depuis, l'avenir de VDB sur un vélo reste plus que jamais un mystère.

Rik Verbrugghe. Vu les qualités du citoyen de Chaudfontaine, il n'éprouvera pas de difficulté pour trouver un nouveau contrat, vu que celui qui le lie à Cofidis arrive à échéance en fin de saison. Alors qu'il soigne sa fracture de la clavicule, il réfléchit à la suite de sa carrière, lui qui a reçu plusieurs propositions.



© La Dernière Heure 2008

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info