Le triple champion du monde devance, de justesse, Erik Zabel et Filipo Pozzato

HAMBOURG Un sprint d'une quarantaine de coureurs a clôturé la seule grande classique allemande, disputée à Hambourg et désormais appelée la Vattenfall Cyclasssics. Elle a vu le triomphe d'Oscar Freire qui a devancé, de fort peu, deux anciens vainqueurs de l'épreuve, Erik Zabel et Filipo Pozzato dans l'ordre.

De multiples attaques avaient pourtant émaillé la fin d'épreuve. Le remuant Wegmann et un excellent Philippe Gilbert avaient tenté, en vain, de surprendre le peloton des favoris. Dans le Waserberg, principale difficulté de la course située à moins de 15 km du but, le peloton avait éclaté, laissant six coureurs, tous de nationalité italienne, à l'avant. Parmi eux, Rebellin, Figueras, Celestino (autre ancien vainqueur de l'épreuve allemande) et Paolini disposaient de réelles chances de succès.

Mais sous l'impulsion des équipes Quick Step et Rabobank, quarante coureurs se retrouvaient en tête en vue de l'arrivée. Bien emmené par Tossato, Pozzato a cru un moment qu'il pouvait rééditer son succès de l'an passé, mais il a finalement été débordé en vue de la ligne. Par Zabel d'abord, par Freire ensuite, ce dernier devançant, de peu, le champion allemand. Á noter la 4e place de Nick Nuyens.