Le peloton est resté relativement calme après deux étapes très animées.

Jamais deux sans trois dit-on mais cette fois l'adage n'a pas été respecté. Après deux étapes animées par le vent qui a fait exploser le peloton à plusieurs reprises, le peloton a joui d'un certain répis lors de cette troisième étape entre Chalette-sur-Loing et La Châtre. L'étape s'est disputée au sprint, une première sur cette édition 2020 de Paris-Nice et à ce petit jeu-là, c'est Ivan Garcia Cortina qui s'est montré le plus rapide devant Peter Sagan et Andrea Pasqualon. Une chute a marqué la fin de l'étape mettant au sol notamment, Sam Bennett et Caleb Ewan.

Maximilian Schachmann conserve son maillot jaune de leader.

L'étape a été animée par l'échappée en solitaire du Belge Tom Devriendt. Seul face au vent, le coureur de Circus-Wanty-Gobert s'est fait reprendre avant que la bagarre n'éclate à environ 15 kilomètres de l'arrivée. Un vent idéalement placé a permis à d'affiner le peloton sans qu'aucun sprinteur ni leader ne se soit fait piéger.

Mercredi, c'est un contre-la-montre qui attend les coureurs avec une boucle de 15,1 kilomètres autour de Saint-Amand-Montrond, chez Julian Alaphilippe.

Retrait de points pour Sam Bennett

L'Irlandais Sam Bennett, coupable de coups d'épaule dans la 3e étape de Paris-Nice à La Châtre, a été sanctionné mardi d'un retrait de 40 points aux classements UCI.

Le jury des commissaires a infligé également au coureur de l'équipe Deceuninck-QuickStep une amende de 800 francs suisses (753 euros) pour ce qu'il a qualifié de "comportement incorrect".