Depuis les déclarations du préfet du Nord qui, lundi, comprenait mal comment Paris-Roubaix pourrait avoir lieu le dimanche 11 avril, compte tenu de la difficile situation sanitaire dans la région des Hauts de France, qui est en zone rouge et confinée les week-end, l’annonce du report de la Reine des Classiques est dans l’air.

Ainsi, le journal Le Parisien-Aujourd’hui en France, partenaire d'ASO sur la Grande Boucle, a annoncé ce mercredi matin que la classique nordiste n'aura pas lieu à la date prévue. Après l’annulation de l’édition 2020, il s’agirait cette fois d’un report. Les dates des 24 et 31 octobre sont citées comme de possibles solutions de replis. L’UCI ayant d’ores et déjà décidé de repousser la date prévue de la fin de saison de deux semaines.

Selon le quotidien parisien l’annonce devait être officialisée dans la journée.

Or, chez ASO, organisateur de Paris-Roubaix, on affirme ne pas avoir reçu d’information officielle ce mercredi midi quant à un possible report de la course. Mieux, Thierry Gouvenou et ses collègues sont précisément en reconnaissance du tracé, entre Compiègne et Roubaix, des secteurs pavés afin de chercher des solutions pour que tout soit mis en œuvre pour que la course ait quand même lieu dans un peu plus de deux semaines (bulles sanitaire, huis clos au départ et à l’arrivée, tronçons pavés interdits au public…).

ASO affirme aussi qu’une décision définitive ne devrait être prise que la semaine prochaine.

A suivre donc, jusqu’au prochain épisode...