Le chef de file de l'équipe française est tombé samedi dernier dans la première étape de la Route d'Occitanie, une course qu'il a toutefois terminée.

Sa blessure ne remet pas en cause sa participation au Dauphiné, qui s'élancera de sa ville de résidence, Clermont-Ferrand, mercredi prochain.

L'Auvergnat, deuxième du Tour 2016 (et 3e en 2017), avait pris l'an passé la deuxième place du Mont Ventoux Dénivelé Challenge, derrière l'Espagnol Jesus Herrada, lors de la première édition de l'épreuve.

Bardet, handicapé dès le premier jour de la Route d'Occitanie après avoir été pris dans une chute collective à l'approche de l'arrivée, s'est classé 8e de cette course de rentrée pour le peloton après l'arrêt dû à la pandémie.

S'il s'est plaint de fortes douleurs au coude gauche après l'arrivée mardi, c'est lui qui a placé sur orbite son coéquipier Benoît Cosnefroy, vainqueur de la dernière étape ce jour-là à Rocamadour (Lot).

Le Français, qui est âgé de 29 ans, a passé des examens complémentaires qui ont donné un résultat plutôt rassurant, contusions et absence de fracture.