Comme Rosendo, les deux outsiders du Giro ont été trahis par leur passeport biologique

BRUXELLES Tout comme le Slovène Tadej Valjavec, 8e du dernier Giro, Franco Pellizotti, cinq fois classé parmi les dix premiers de la course au maillot rose (8e en 2003 et 2006, 9e en 2007, 4e en 2008 et 2e l’an dernier après le... déclassement de Danilo Di Luca), mais aussi maillot à pois de meilleur grimpeur du dernier Tour de France, ne sera pas samedi au départ du Tour d’Italie, à Amsterdam, où les deux hommes visaient une nouvelle grande performance.

À l’image du coureur d’AG2R, mais également du plus modeste Espagnol Jesus Rosendo Prado (deuxième coureur déjà de l’équipe continentale professionnelle ibérique Andalucia-Cajasur convaincu de dopage, cette saison !), l’Italien aux longues boucles blondes a été averti par l’UCI qu’une procédure disciplinaire avait été engagée contre lui.

Samedi, Pellizotti, candidat avoué à la victoire finale au prochain Giro, avait encore terminé 3e du Grand Prix de Larciano.

C’est le passeport biologique des trois hommes qui les a confondus, “sur la base”, selon le communiqué publié par l’UCI, “des informations apportées par le profil sanguin inclus dans leur passeport biologique”.

Il semble que c’est la variation anormale d’une valeur à un contrôle effectué par l’UCI à la veille du Tour de France 2009 qui est à la base de la mesure prise contre le coureur de Liquigas, 32 ans, originaire du Frioul. Quelques semaines plus tôt, Pellizotti avait enlevé l’étape du Giro finissant au Blockhaus, où il avait enlevé un troisième succès au Tour d’Italie après ceux conquis à Peschici en 2006 et au Plan de Corones en 2008.

Si le palmarès de Rosendo, 28 ans, est quasi vierge, celui de Tadej Valjavec, 33 ans, démontre que l’ancien champion de Slovénie est, lui aussi, un abonné aux accessits dans les grandes courses par étapes puisqu’il fut 10e du Tour de France 2008 et 9e en 2004 puis 8e en 2009 du Giro. Dans son équipe, AG2R, l’annonce a été rudement encaissée.

”Nous allons faire face”, a dit Vincent Lavenu, le manager de la formation française. “Nous croyons au passeport biologique et que nous finançons comme toutes les équipes qui y adhèrent. Nous allons donc en respecter les règles. Valjavec ne disputera pas le Giro et est mis à pied de manière conservatoire dans l’attente de la sanction qui devra être prise par la Fédération slovène. Ensuite, il sera licencié.”

Valjavec évolue chez AG2R depuis le début 2008.

”Ça fait mal et j’espère que l’équipe va s’en relever parce qu’on ne peut pas deviner les conséquences d’une telle affaire”, a poursuivi Lavenu. “Chez nous, Valjavec n’était pas un leader mais un cadre. Je vais demander à mes coureurs de ne pas baisser les bras parce que notre équipe n’est pas à l’image de cette annonce.”



© La Dernière Heure 2010