Cyclisme

Le Slovaque Peter Sagan n'était pas parvenu à remporter la moindre étape lors du dernier Tour de Californie, une première pour lui en neuf participations. Dimanche, le coureur de l'équipe BORA-hansgrohe a parfaitement débuté sa dixième course à étapes américaine en s'imposant dès la première étape à Sacramento. "Je suis très heureux, cette victoire me fait beaucoup de bien", a déclaré Sagan à l'arrivée, lui qui attendait un second succès en 2019 depuis le 17 janvier et une étape du Tour Down Under.

Le triple champion du monde a en effet connu un printemps décevant avec une 4e place à Milan-Sanremo et une 5e à Paris-Roubaix. D'habitude dans tous les bons coups, Sagan n'a jamais donné l'impression de pouvoir s'imposer dans les classiques. Il a même abandonné à l'Amstel Gold Race et à la Flèche Wallonne avant de renoncer à Liège-Bastogne-Liège, une course qu'il aurait dû découvrir, pour "mieux préparer ses prochaines échéances".

Avec son franc-parler habituel, le Slovaque de 29 ans a assuré ne pas vouloir trop regarder dans le rétroviseur. "Ce qui est arrivé est arrivé. Maintenant je suis ici et je veux gagner une étape, même si les occasions seront plutôt rares", avait-il déclaré en conférence de presse avant le début de ce Tour de Californie.

Sagan aura donc saisi à pleine main sa première occasion de lever les bras. Idéalement lancé par son équipe, il a devancé avec autorité et sans trembler l'Américain Travis McCabe et l'Allemand Max Walscheid. "Évidemment que je suis content, c'est toujours chouette de s'imposer tout de suite. L'équipe a fait un travail parfait et m'a gardé en tête toute la journée. Je n'avais plus qu'à conclure", a ajouté Sagan, félicitant au passage son équipier allemand Pascal Ackermann, vainqueur dimanche sur les routes du Tour d'Italie. "C'est une très belle journée pour BORA-hansgrohe."

Le fantasque slovaque porte le maillot de leader au général et compte 4 secondes d'avance sur McCabe mais ne s'attend pas à le conserver au terme de la 2e étape vers South Lake Tahoe. "Je vais perdre ma tunique, les prochaines journées sont beaucoup plus dures. Je vais donner le maximum me je ne m'attends à rien. Le général est davantage l'objectif de Felix (Grossschartner) et Maximilian (Schachmann). Jour après jour, nous verrons bien comment la course va se dérouler."