Champion du monde et vainqueur de quatre des cinq Monuments, le Remoucastrien de 39 ans entame sa dernière saison chez les professionnels, non sans objectifs. "Je suis bien décidé à terminer ma carrière sur une bonne note", a lancé le pensionnaire de l'équipe Lotto Soudal samedi lors de la présentation de la formation belge. En 2022, le champion du monde 2012 ne disputera ni le Tour des Flandres ni Paris-Roubaix, qu'il a remportés en 2017 et 2019, afin de se concentrer sur les courses dans lesquelles il a brillé durant sa carrière. Présent au Circuit Het Nieuwsblad pour l'ouverture de la saison belge, Gilbert enchaînera avec Le Samyn et Paris-Nice avant de prendre la direction de Milan-Sanremo, seul Monument qui manque à son palmarès.

Il se concentrera ensuite sur les classiques ardennaises et devrait épingler un dossard sur l'Amstel Gold Race, la Flèche Brabançonne, la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège, toutes des courses qu'il a déjà enlevées. "Ça fait plaisir d'être une dernière fois au départ de ces épreuves qui m'ont donné tant de bons souvenirs. Quand je vois tout le travail effectué jusqu'à présent par l'équipe et par le staff, je pense que le printemps devrait être bon."

Gilbert, passé pro en 2002 à la Française des Jeux, affiche 78 victoires au compteur. Il n'a toutefois plus levé les bras depuis septembre 2019 et un succès sur les routes du Tour d'Espagne.