Philippe Gilbert n'aime pas la N-VA, et le fait savoir

Cyclisme

Rédaction en ligne avec Belga

Publié le - Mis à jour le

Philippe Gilbert n'aime pas la N-VA, et le fait savoir
© Reporters

Pour lui, ceux qui votent pour les "extrémistes" font un choix négatif

BELGIQUE Dans une interview accordée à Humo, le champion belge de cyclisme Philippe Gilbert s'est fendu d'une petite sortie politique, chargeant la N-VA.

Ainsi, le champion du monde n'apprécie pas vraiment de voir des drapeaux du lion flamand s'agiter alors qu'il concourt pour un championnat du monde, car "lors d'un championnat du monde, on agite le drapeau de son pays, pas de sa région. Ces drapeaux n'ont pas leur place dans la course. D'ailleurs, ceux qui les agitent se mettent seulement là où ils sont sûrs d'être vus par les caméras."

Phil tacle ensuite les nationalistes flamands de la N-VA, que le journaliste évoque. Pour lui, ceux qui votent N-VA font un "choix négatif". "On trouve des extrémistes partout, aussi en Wallonie. Ces gens n'ont plus de confiance dans la politique et donnent alors leur vote à ce genre de partis."

En bref, pour le champion, la N-VA est un parti extrémiste et ses électeurs sont bêtes parce qu'ils ne savent pas pour quoi ils votent, reprend Het Laatste Nieuws. (Voir article original ici)

Le parti de Bart De Wever n'a pas souhaité réagir, contrairement à Godfried Duprez, de l'association "Vlaanderen Vlagt Verder" ("La Flandre continue d'afficher son drapeau"), qui a rétorqué dans Het Laatste Nieuws. "Je déplore que le champion du monde tienne pareils propos. Mais qu'il ne s'inquiète surtout pas, on ne va pas le huer la prochaine fois. Je me contente d'espérer qu'il se montrera désormais plus respectueux envers notre action".

© La Dernière Heure 2013

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info