Le Wallon, qui n’irait pas chez Astana, débute ce mercredi le Ster ZLM Tour

Les négociations en coulisses pour recruter Philippe Gilbert vont toujours bon train. Son ami et manager officieux, Vincent Wathelet, a déclaré que la piste d’Astana avait été écartée, car la formation d’Alexandre Vinokourov ne peut offrir qu’un contrat de deux ans, alors que celui qui est toujours numéro 1 mondial veut au moins être lié pour trois saisons à la même formation.

Sky, de son côté, reste une piste très sérieuse, mais reste à savoir si la formation anglaise, qui veut aussi attirer Mark Cavendish, pourra se payer à la fois le meilleur sprinter du monde et le meilleur coureur des épreuves d’un jour.

BMC est toujours sur les rangs, tout comme Quick Step et, chacun de leur côté, Lotto et Omega Pharma, même si ces trois pôles belges doivent apporter des certitudes concernant le cosponsor qu’ils recherchent tous.

“Nous avons encore du temps” , répète Vincent Wathelet, qui a partagé la table du Premier Ministre Yves Leterme (pour soutenir le poids d’une équipe belge autour de Gilbert ?).

Actuellement concentré sur sa préparation du Tour de France, Philippe Gilbert reprend aujourd’hui au Ster ZLM Tour, une course taillée pour lui, qu’il avait d’ailleurs remportée il y a deux ans.

L’étape reine de samedi, entre Verviers et La Gileppe, qui passera par sa Redoute, semble avoir été dessinée pour lui. Mais Gilbert, affamé depuis le printemps (et invaincu partout où il s’aligne), sera à suivre dès ce mercredi, avec un prologue de 7 kilomètres à Alblasserdam, près de Rotterdam.



© La Dernière Heure 2011