La Primavera est le dernier grand objectif de la carrière du Wallon.

Ce n'est plus un secret depuis quelques temps désormais, Philippe Gilbert roulera lors des trois prochaines saisons pour la formation Lotto Soudal avant de probablement mettre un terme à sa magnifique carrière à 40 ans. Il lui reste donc trois possibilités de gagner Milan-Sanremo, le dernier des cinq monuments qu'il n'a pas encore remporté, avant de ranger définitivement son vélo.

Résidant à Monaco, Gilbert se trouve à un saut de puce de Sanremo, lieu d'arrivée du premier monument de la saison cycliste. Il n'est donc pas étonnant de voir le Wallon s'entraîner sur les route de la Primavera, là où il rêve de s'imposer dans quelques mois. Lors d'une sortie d'entraînement, Gilbert a emprunté une piste cyclable le long de la côte ligurienne, inaugurée il y a quelques mois sur les restes d'une ancienne voie ferroviaire. La piste cyclable traverse un tunnel à hauteur de Sanremo, À l'intérieur de celui-ci, des panneaux lumineux rappellent les différents vainqueurs des dernières éditions de la Classicissima, liste à laquelle Philippe Gilbert rêve d'appartenir: "Je suis en train de passer sur cette magnifique piste cyclable à Sanremo, j'espère y ajouter mon nom un jour."

Le Liégeois est en tout cas très motivé pour le dernier grand objectif de sa carrière.