Il a été la révélation de la version réduite du Tour Down Under. Certes, il n'y avait pas le niveau habituel, celui du World Tour, mais Luke Plapp a remporté une étape de cette épreuve réservée aux Australiens, renommée Santos Festival of Cycling. Il a aussi été le seul coureur capable de suivre Richie Porte dans sa chevauchée victorieuse au sommet de la montée d’Old Willunga Hill avant de se classer deuxième du classement final derrière Luke Durbridge. Et de parvenir à devancer ce dernier sur le championnat d’Australie du contre-la-montre.

Âgé de 20 ans, affichant un visage encore poupon, Luke Plapp a impressionné le peloton sur ces épreuves australiennes. Il est d'ailleurs dans le viseur de … neuf équipes World Tour. "Il a vraiment montré que c’est un super talent", a déclaré Richie Porte, le troisième du Tour de France 2020, qui était son coéquipier sur la course de janvier, au sein d’une sélection nationale australienne.

Les fans de la première heure de Remco Evenepoel connaissent déjà ce Luke Plapp. Car cet Australien avait terminé deuxième derrière le phénomène belge lors du Championnat du Monde du contre-la-montre, en 2018, chez les juniors, en Autriche, à Innsbruck. Finissant à un peu moins d’une minute et demie de l’actuel coureur de Deceuninck-Quick Step.

S’il n’avait pas décroché l’or sur ce Mondial, il en connait la valeur, puisqu’il a été sacré champion du monde sur la piste. Chez les juniors, pour la course aux points, mais aussi pour l’Américaine. Il veut d’ailleurs se consacrer à fond sur la piste en cette année olympique, lui qui visera une médaille d’or à Tokyo. Avant de penser à la route.

"Je ne sais pas encore si je commencerai la route après les Jeux Olympiques ou si j’attendrai 2022", a-t-il déclaré à Cyclingnews et Cyclingtips. "Ce que j’ai réalisé sur la route m’a vraiment donné confiance. Avant mes prestations de ce début de saison en Australie, j’avais peu d’intérêt des équipes pros. Il y a en a beaucoup plus désormais. Le téléphone n’a pas arrêté de sonner. Je laisse mon agent gérer cela. Mais c’est très motivant."

À suivre !