Cyclisme

Ses récentes victoires au Tour d’Émilie et dans les Trois Vallées varésines en avaient fait l’un des grands favoris et Primoz Roglic a montré en effet qu’il voulait gagner la classique lombarde avant de faiblir un peu sur la fin. 

Finalement 7e, le Slovène va pourtant finir la saison en no 1 mondial. "Ce fut ma saison la plus réussie jusqu’à présent" , souriait le vainqueur de la Vuelta, du Tour de Romandie, de Tirreno-Adriatico et du Tour d’Oman. "La semaine dernière, j’ai montré que je suis aussi un homme de courses d’un jour. Je suis très heureux du fait que je termine la saison en tant que numéro un mondial." 

L’an prochain, le coureur d’une équipe Jumbo-Visma de plus en plus forte en largeur sera assurément un des favoris du Tour de France que Primoz Roglic rêve bien sûr de remporter.