Le Néerlandais avait d'abord fait du lobbying au nom de son équipe pour une éventuelle invitation au Tour de France. Il rêve maintenant des classiques.

C'est à nos confrères de Wielerflits que le vainqueur de l'Amstel Gold Race 2019 s'est confié: "J'en sais plus sur mon programme, nous avons établi un calendrier avec l'équipe". Un planning dans lequel VdP a dû se résoudre à barrer le Tour de France et la Vuelta, alors qu'il aurait aimé découvrir une course de trois semaines cette saison avant de se consacrer aux JO en 2021.

"Les certitudes sont les Strade Bianche et Milan-Sanremo", s'avance prudemment le coureur, qui axera sa saison autour des classiques. Si ses participations au Tour des Flandres et à Paris-Roubaix font peu de doute, il aimerait voir son équipe être invitée sur les classiques ardennaises: "Je pense à Liège-Bastogne-Liège, qui devient désormais une possibilité. La Lombardie est également une option, j'aimerais m'y essayer", explique encore celui qui pourrait se contenter de Tirreno-Adriatico (qui se disputera pendant le Tour de France) en guise de préparation à ces monuments.