Prudhomme évoque l'Américain et Valverde

LIÈGE Dans exactement dix semaines maintenant, le Tour de France s'élancera de Monaco. "Je ne doute pas que ce sera un grand succès , annonce Christian Prudhomme. J'étais invité la semaine passée lors du tournoi de tennis par la Principauté. Ils attendent le Tour ! La tribune historique de 6.000 places du Grand Prix va rester jusqu'en juillet. Ce Grand Départ va être magnifique. Ce sont des lieux mythiques du sport, Sainte Devote, le Tunnel, le Casino, la Rascasse..., qui vont être prêtés au cyclisme. De plus, je sens une grande fierté du peloton de partir de Monaco."

D'ici là, le cyclisme risque de connaître encore des soubresauts en raison de l'affaire Puerto. Le 11 mai, le CONI rendra une décision à propos de Valverde. "Je ne peux pas et ne veux pas faire de scénario , dit Prudhomme, mais, le 11 mai va influer sur la suite, c'est sûr. Dans un sens ou dans l'autre. Ce que je regrette, c'est que ce soit la quatrième année que l'Affaire Puerto pourrit le vélo. Je comprends la différence de rythme entre la justice et le sport, mais ce 11 mai, devait être 11 mai 2007 et pas 2009. Ç'aurait été mieux pour Valverde et mieux pour le vélo. C'est beaucoup trop long."

Le patron du Tour évoque aussi le retour de Lance Armstrong. "Quand j'ai appris qu'il revenait, en septembre, j'ai été stupéfait , dit-il. Lorsque nous l'avons rencontré, en novembre, j'ai directement compris qu'il n'envisageait pas ce retour sans participation au Tour. Depuis, j'ai vu qu'en Australie ou en Californie, des foules immenses se déplacent et qu'il y a un intérêt médiatique évident, mais je constate aussi une perception très différente d'Armstrong et de son retour, selon les pays, dans le peloton, dans les médias.

Et notre interlocuteur de poursuivre : "Nous mêmes, nous recevons un courrier important à son propos. C'est du 50/50. Je retiens ce que le maire de Manosque m'a dit pendant Paris-Nice. En bon ou en mal, ils viendront voir la bête !"



© La Dernière Heure 2009