En vue du Vélo de crystal, qui récompensera le meilleur coureur belge de l'année, ce mercredi soir, Philippe Gilbert s'est confié à nos confrères du Laatste Nieuws.

Quand il fut question de Remco Evenepoel, le vainqueur de Paris-Roubaix cette saison s'est souvenu qu'il ne prenait "pas trop au sérieux, au tout début". Avant de poursuivre: "Je pensais qu'il était un peu fou. Il disait des choses avant la course et je pensais 'Calme toi un peu'. Il allait faire ceci ou cela, attaquerait à tel endroit... le le trouvais un peu arrogant. Mais quelques heures plus tard, il mettait tout en pratique. C'était impressionnant".

En dehors du vélo, le Remoucastrien adore aussi la personnalité du prodige: "C'est un vrai bon mec, spontané et honnête. Ce qu'il a fait dans le Yorkshire (où il s'est sacrifié pour Gilbert, après sa chute, NdlR) était super-professionnel et ça le mènera loin. En faisant cela, il s'est offert le droit de revendiquer le leadership en équipe nationale".