Le ministre des Sports Rachid Madrane fait le point sur l’investissement public dans les équipes WB-Veranclassic-Aqua Protect et AGO-Aqua Service.

La formation continentale professionnelle WB-Veranclassic-Aqua Protect a réussi l’ouverture de la saison en Belgique avec l’échappée de Ludwig De Winter au Nieuwsblad, avec la cinquième place de Justin Jules à Kuurne-Bruxelles-Kuurnes et avec la sixième position d’Alex Kirsch, mardi, au Samyn, au terme d’une échappée avec Gilbert et Terpstra.

Les jeunes de la formation continentale AGO-Aqua Service, sa petite sœur, ont également bien marché, avec les podiums de Tom Wirtgen et Lionel Taminiaux sur deux classiques espoirs, Gand-Staden et Bruxelles-Opwijk.

Une belle manière de lancer une saison importante pour ces deux équipes, puisque la convention avec les pouvoirs publics arrive à son terme à la fin 2018. Ce jeudi, au Salon Batibouw, où une partie des deux équipes était présente aux stands de ses sponsors principaux, le ministre des Sports Rachid Madrane a rappelé l’intérêt d’avoir une telle pyramide de formation en cyclisme.

« Le vélo est un sport important, il fait partie de notre patrimoine, en Wallonie et à Bruxelles, et ce projet de deux équipes est intéressant, avec une d’espoirs qui alimente celle des pros », explique-t-il. « C’est important d’avoir un vivier de jeunes talents. Mais il est aussi important d’avoir un partenariat public-privé comme c’est le cas dans ce projet, afin de le péréniser. L’année 2017 a été importante avec le changement de division de l’équipe pro (qui est montée de la division 3 à la division 2). Ce qui leur a donné l’accès à des courses de grande renommée, comme les classiques. Et elle continue à grandir, avec le Tour des Flandres, Paris-Roubaix, la Flèche Wallonne ou Liège-Bastogne-Liège qui seront à son programmme cette année. Ce serait magnifique pour la Wallonie et pour Bruxelles de les voir ensuite au Tour de France ! Concernant l’avenir et au delà de 2018, nous devons encore discuter avec les sponsors privés et avec le staff technique. Il y a une volonté de poursuivre. Notamment au niveau de l’équipe des espoirs, à laquelle je tiens. Peut-être que les nouveaux succès de l’équipe pro vont amener plus de sponsors privés, ce qui lui permettrait de voler de ses propres ailes. »


© WB-Veranclassic Aqua Protect