Qui gagnera le tour des Flandres? L'avis de Wilfried Peeters

Cyclisme

Philippe Van Holle

Publié le

Qui gagnera le tour des Flandres? L'avis de Wilfried Peeters
© Belga

«Van Petegem ou... Museeuw!»

COXYDE Dans le contexte actuel pour le moins tourmenté de l'équipe Quick Step, le choix de Wilfried Peeters, ami et confident de Johan Museeuw, s'imposait logiquement en tant qu'invité du jour. Avec un noyau littéralement décimé par la maladie, Wilfried Peeters, sans du tout verser dans l'humour, prétendait même avoir des difficultés à trouver huit hommes valides pour dimanche. «Si vous m'aviez posé la question de savoir qui va gagner le Ronde, ne fût-ce que samedi dernier, j'aurais sans aucun doute avancé, en premier, le nom de Museeuw, malgré son problème au genou, puis celui de Bettini, commente Peeters, mais là, je n'ai plus de certitudes. Je dois reconnaître que, au vu des circonstances, Peter Van Petegem m'apparaît de plus en plus comme le favori tout désigné, certainement en ce qui concerne les chances belges de victoire au Tour des Flandres. Si Museeuw récupère rapidement de sa bronchite (NdlR: il a une infection des voies respiratoires supérieures et inférieures!), il faudra toujours compter avec lui, dimanche prochain. Mais on peut d'ores et déjà dire qu'il ne s'alignera pas à cent pour cent de ses capacités.»

«La pression sur les jeunes!» Une chose apparaît claire en tout cas: malgré la cure d'antibiotiques que Museeuw suit depuis lundi soir, sa participation au Tour des Flandres n'est pas remise en cause. «Il m'a cependant confié que sa décision de participer aux Trois Jours de La Panne, malgré son début de maladie, avait été un mauvais choix. Il aurait dû rester chez lui et récupérer bien au chaud. Mais, d'autre part, il avait tellement besoin de ces trois jours de compétition, lui qui avait déjà manqué les 300 km de la Primavera.. En outre, être chez soi n'implique pas automatiquement une guérison plus rapide. J'en veux pour preuve Paolo Bettini, qui présentait exactement les mêmes symptômes que Johan (toux et vomissements) et qui, hier, a dû interrompre son entraînement parce qu'il avait tout le temps envie de vomir.»

Quasiment contraint et forcé, Peeters cite alors les noms de Bortolami, Bartoli, Pozzato, Boogerd et Freire, pour la course de dimanche, avant de revenir à ses propres moutons. «J'espère que Museeuw pourra reprendre l'entraînement en extérieur jeudi ou vendredi. Il faut qu'il fasse encore au moins une longue sortie avant la course. Ce mercredi, il a roulé chez lui, sur les rouleaux, mais ce n'est évidemment pas suffisant. Il m'a confié que cette situation le rendait furieux, lui qui n'est pratiquement jamais malade. Il fallait que cela lui arrive juste avant la semaine la plus importante de sa saison.»

Il y a donc gros à parier que les deux leaders avoués de Quick Step se présenteront diminués au départ, même si le médecin de l'équipe, Yvan Vanmol, prétend qu'ils assureront leur part du spectacle au Tour des Flandres. La pression risque donc de glisser vers la deuxième ligne, comme on dit en rugby. «C'est ce qui m'ennuie un peu, conclut Peeters. Boonen et Vandenbroucke auraient dû avoir un rôle libre au Ronde. Nous ne voulions pas les exposer à la pression liée à cette épreuve.» Et si c'était leur chance, au contraire?

© Les Sports 2003

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info