Dans moins d'un mois, Deceuninck-Quick Step reprendra la compétition sur le Tour de Burgos.

Depuis le 1er juillet, l'Union Cycliste Internationale (UCI) autorise à nouveau l'organisation de courses. Mais la première grande épreuve officielle du calendrier sera le Tour de Burgos du 28 juillet au 1er août auquel Remco Evenepoel prendra part.

Le jeune Brabançon, dont l'objectif principal est le Tour d'Italie, sera l'une des têtes d'affiche de l'épreuve espagnole.

Invaincu en 2020, après ses succès au Tour de San Juan et au Tour d'Algarve, Evenepoel a hâte de reprendre la compétition : "Cinq mois sans course, c'est long. Cette situation est complètement nouvelle pour nous et nous sommes impatients de retrouver les sensations de la course et de voir où nous en sommes après tout ce temps. Ce sera important de découvrir comment le corps réagit à la première course, aux températures chaudes et sur des routes difficiles, mais la motivation est là, c'est certain."

En Espagne, le jeune loup du Wolfpack retrouvera un terrain qu'il apprécie avec des profils vallonnés voire montagneux tout au long des cinq étapes qui composent l'épreuve. "J'ai de bons souvenirs en Espagne, vu que l'an dernier, c'est là que j'ai remporté ma première classique, la Clasica San Sebastian et je suis impatient de pouvoir à nouveau endosser un dossard et juste être dans le coeur de l'action avec le Wolfpack."

Il y sera accompagné de Joäo Almeida, Shane Archbold, Andra Bagioli, Sam Bennett, Yves Lampaert et Michael Morkov.

Mais avant de reprendre la compétition, Evenepoel est arrivé en Italie avec ses coéquipiers de Deceuninck-Quick Step pour un stage d'entraînement d'une semaine à Val di Fassa. De quoi remettre le moteur en marche, surtout dans les longues ascensions, après un premier min-stage dans les Ardennes flamandes il y a quelques semaines.

Après le Tour de Burgos, le champion d'Europe du chrono se rendra sur le Tour de Pologne (du 5 au 9 août) avant que les choses sérieuses ne commencent vraiment sur Tirreno-Adriatico (du 7 au 13 septembre), aux championnats du monde (le CLM le 23 septembre et la course en ligne le 27) avant d'enchaîner par le Tour d'Italie du 3 au 25 octobre.