Une chute à 71 kilomètres de l'arrivée n'a pas empêché le jeune belge de s'offrir un magnifique succès en solitaire.

Quelle démonstration de force ! Remco Evenepoel semblait être un professionnel parmi les débutants, ce jeudi, lors de la course en ligne juniors. Malgré une chute à 71 kilomètres de l'arrivée qui lui a fait perdre environ 1'30", il ne s'est jamais affolé. Revenant sur le peloton en restant bien assis sur sa selle, y compris dans les ascensions, il a ensuite fait travailler son équipe avant de faire exploser le peloton au cours d'un véritable récital.

Même le dossard n°13 collé à l'endroit (alors que de nombreux superstitieux du peloton le retournent) n'a donc pas suffi à priver Evenepoel du doublé contre-la-montre et course en ligne que jamais personne n'avait réussi avant lui.


Voici les moments forts de sa course:


Arrivée: Remco Evenepoel est champion du monde après avoir pris le temps de saluer le public à plusieurs reprises dans les trois derniers kilomètres. Il termine la course à pied, son vélo dans les bras, avec plus de 1'20" d'avance sur son plus proche poursuivant: l'Allemand Mayrhofer qui s'était accroché jusqu'à 20km de l'arrivée.

14km de l'arrivée: Evenepoel a désormais 1'16" d'avance sur ses plus proches poursuivants. Son coup de pédale est fluide, il gère son effort tranquillement.

20km de l'arrivée: la pente sélève de nouveau et Mayrhofer craque, alors qu'il n'a pas pris le moindre relais, pour laisser filer Remco Evenepoel vers la victoire. La chute du belge à 71 kilomètres du but semble bien loin, déjà...

23km de l'arrivée: à l'entame du dernier tour, l'écart ne cesse de croître: 55 secondes alors qu'Evenepoel roule seul contre deux Italiens dans le groupe de poursuite. Il ne lui reste qu'à lâcher Mayrhofer dans la prochaine difficulté pour faire le doublé et devenir champion du monde sur route.

26km de l'arrivée: le coureur allemand Marius Mayrhofer laisse tout le poids de la course sur les épaules de Remco Evenepoel et ne collabore pas. Les deux hommes ont 46 secondes d'avance sur leurs plus proches poursuivants, dont Vacek qui a été repris.

30km de l'arrivée: Evenepoel multiplie les attaques. Vacek, son plus grand concurrent sur papier, souffre de crampes et doit se relever. Le Belge est seul en tête en compagnie de l'Allemand.

40km de l'arrivée: Evenepoel attaque dans une ascension et fait exploser ce qu'il reste du peloton pour avaler les échappés matinaux et s'isoler en tête avec un Allemand et un Tchèque.

55km de l'arrivée: Evenepoel rentre sur le peloton après une poursuite d'une quinzaine de kilomètres. Il fait rouler ses équipiers directement, afin de réduire l'écart avec les deux échappés matinaux.

71km de l'arrivée: alors que tout se déroule pour le mieux jusque là, Evenepoel est victime d'une chute massive. Il ne s'est pas fait mal mais il a perdu 1'30" dans l'incident et a fourni un gros effort dans l'ascension suivante pour réduire l'écart avec le peloton.



Evenepoel, qui rejoindra la saison prochaine Quick-Step Floors, est le quatrième Belge à remporter le titre mondial juniors après Ronny Van Holen en 1977, Roger Six en 1982 et Jasper Stuyven en 2009.​