Les très nombreux supporters de Remco Evenepoel ont surligné en rouge plusieurs fois sur leur agenda la date du 8 mai. Celle de la reprise du coureur de Deceuninck-Quick Step, directement sur un Grand Tour, avec ce Giro. Qui est désormais en point de mire. Le grand talent belge doit d’ailleurs décoller ce lundi pour l’Italie. Un pays qui va rester particulier dans la carrière du petit prodige de Schepdaal. Car c’est chez les Transalpins qu’il a décroché son premier succès professionnel en dehors de la Belgique, avec une étape de l’Adriatico Ionica Race remportée en solitaire. C’est aussi en Italie qu’il a disputé son premier monument, le Tour de Lombardie. Sur lequel il a malheureusement connu un sérieux coup du sort, avec sa grave chute dans la descente du Sormano, qui aurait pu avoir des conséquences bien plus dramatiques.

Et c’est dans ce pays qu’il va faire sa reprise, pour la découverte de sa première épreuve par étapes de trois semaines. Remco Evenepoel, qui vient d’enchaîner les entraînements dans les côtes ardennaises, ira au Giro avec un rôle libre, partageant les commandes de l’équipe Deceuninck-Quick Step avec le Portugais Joao Almeida, qui avait été la révélation du Tour d’Italie, l’an passé, avec quinze journées en rose.

"Comme nous ne pouvons pas savoir comment se déroulera la reprise en compétition de Remco, il est normal que Joao Almeida démarre avec un statut de leader", a commenté Patrick Lefevere à Cyclingnews. L’équipe devrait également pouvoir compter sur Fausto Masnada pour aider le duo belgo-portugais en montagne ou jouer sa carte. Neuvième du Giro l’an passé, cet Italien de 27 ans est en grande forme : il vient de finir troisième du Tour de Romandie.