Cyclisme

Invité toute la semaine de l'émission Gert Late Night sur la chaîne Vier, le nouveau phénomène du cyclisme se livre un peu plus chaque jour sur son quotidien et ses ambitions. 

Evenepoel a tout d'abord parlé de ses scéances d'entraînements qui, selon lui, sont les tâches les plus difficiles au quotidien pour un cycliste. "Parfois, c'est vraiment aller jusqu'à la limite des vomissements. C'est aussi un sport dangereux. Votre vie tient à peu de choses."

Evenepoel fait référence à la mort de son grand ami, Stef Loos, qui décédé en mars dernier après avoir été heurté par une camionnette de livraison pendant une course. "Il a été le premier très bon ami que j'ai perdu. Quand je me dirige vers un succès lors d'une course, Stef me regarde, j'y crois vraiment."

Remco Evenepoel explique également se sentir très à l'aise avec Deceuninck-Quick Step, son équipe. "Notre surnom est The Wolfpack. Tout le monde travaille pour tout le monde. Si j'en ai l'occasion, je resterai avec cette équipe toute ma vie", a déclaré Evenepoel. "Même si une autre équipe t'offre le double financièrement?" lui demande Cooke, le journaliste de Vier. "Je pense que oui" fut la réponse de Remco.

L'année prochaine, Evenepoel veut briller aux Jeux olympiques de Tokyo. "Les Jeux sont mon objectif principal. Je vise le podium."