Après avoir souffert du genou en début de saison, Rémy Mertz avait dû retarder sa reprise. Il s’est rassuré sur ce Tour de Valence. Dixième de l’étape d’ouverture, le coureur de Bingoal-Sauces Pauwels WB s’est hissé au sixième rang, vendredi, sur l’étape reine. Et, ce samedi, il a résisté au contre-la-montre pour se maintenir dans le top 10 du classement général. Il est septième. "Après toutes ces années de vélo, je trouve enfin le bon niveau", raconte celui qui a évolué durant quatre saisons chez Lotto-Soudal, dans un rôle de coéquipier. "Cela a été dur, mais je n’ai jamais arrêté de rêver d’être capable de me battre pour des victoires."

Le chrono de ce samedi a été remporté par le champion d’Europe de la discipline, le Suisse Stefan Küng. Le coureur de Groupama-FDJ a fait coup double, prenant le maillot de leader des épaules d’Enric Mas, victime d’une crevaison. Il dispose de six secondes d’avance sur Nelson Oliveira avant la dernière étape de ce dimanche, sur un profil vallonné. Il reste une étape vallonnée au programme, ce dimanche.