Le Belge envisageait de tenter d'améliorer sa marque en avril.

Actuel recordman de l’Heure après avoir réussi à parcourir 55,089 en avril 2019, Victor Campenaerts avait étudié la possibilité d’améliorer sa marque un an plus tard, sur le vélodrome de Londres plutôt qu’au Mexique cette fois de manière à faire certains détracteurs qui estimaient que sa performance était en grande partie due aux effets de l’altitude.

Le projet n’a cependant pas reçu le feu vert de l’UCI en raison de la crise du coronavirus. "C’était une bonne idée de Victor, mais le contexte ne s’y prête pas actuellement, a commenté Bjarne Riis, le manager de l’équipe NTT du coureur belge. Une telle tentative implique tout un protocole et le déplacement de commissaires etc. Ce n’était donc pas réaliste, sans quoi Victor aurait reçu tout notre support."

Plus tôt dans la semaine, l’Italien Filippo Gana (quadruple champion du monde de poursuite) avait laissé entendre dans la presse italienne qu’il envisageait de s’attaquer au record de Campenaerts.